Injections des lèvres à la Clinique CLEAGE

Des lèvres belles et sensuelles : Interview avec Dr Ouri Cohen, expert en injections pour les lèvres à Genève

 

 

A la Clinique de chirurgie esthétique CLEAGE à Genève, nous avons rencontré́ le Dr Ouri Cohen, Fondateur de CLEAGE, Directeur Associé de la Clinique et spécialiste reconnu en techniques d’injections pour les lèvres. Chaque jour, ce médecin esthétique embellit le sourire des femmes, qu’elles soient mannequins, comédiennes, avocates et tout autre femme qu’il accueille avec conseil et bienveillance.

Ici, Dr Cohen nous livre son regard d’expert sur les nouvelles tendances, comme sur les dangers à éviter. Magnéto.

 

 

  1. Arborer des lèvres pulpeuses est toujours à la mode, comment expliquez vous cette tendance ?

 

Je pense que les lèvres font partie des deux éléments principaux du visage chez une femme, le reflet de la sensualité, ce qui explique que l’esthétique des lèvres pour une femme a toujours eu de l’importance que ce soit avec le rouge à lèvres par exemple ou les injections. Aujourd’hui,avec les injections, nous avons la possibilité de pouvoir les modeler, les pulper ou simplement leur redonner de la couleur. Quand on procède à des injections d’Acide Hyaluronique, automatiquement le rouge vermillon des lèvres rejaillit par l’hydratation.

 

  1. Quelles sont les demandes les plus fréquentes chez vos patientes à Genève ?

 

La demande la plus fréquente est l’augmentation du volume de la lèvre. Souvent avec une lèvre supérieure un peu plus grande qu’elle devrait être. La lèvre inférieure est 1,6 fois plus grande que la lèvre supérieure, or aujourd’hui on aime bien le 50/50 un peu à la Brigitte Bardot. L’ourlet des lèvres qui était moins demandé est en train de revenir à la mode, notamment avec les « Russian Lips » où ils augment énormément l’ourlet des lèvres. Cependant, cette mode « à La Russe » fait a un côté un peu Fake, or chez Cleage, on prône le naturel, on fera une augmentation du volume avec un réticulage fin et subtil de façon a garder quand même une lèvre naturelle.

 

  1. Sur quels critères choisir son médecin pour des injections aux lèvres ?

 

Je pense que c’est valable pour toutes les injections : Choisir quelqu’un d’expérimenté. Un bon médecin esthétique, c’est quelqu’un qui injecte beaucoup et depuis longtemps. Cela parait simple, or cela demande un long apprentissage comme n’importe quel geste technique et les lèvres en particulier, qui paraissent simples à remodeler au premier abord. Cependant , elles nécessitent une certaine maitrise pour avoir un résultat harmonieux, symétrique et naturel. Le nombre d’exemples ratés dans la rue en témoigne !  

 

  1. La méthode de l’Acide Hyaluronique semble la plus utilisée, pour quelles raisons ?

 

C’est la plus plébiscitée et à mon avis, c’est la seule qu’on devrait utiliser.
La graisse ne donne pas de bons résultats, les implants non plus, donc nous conseillons vraiment l’Acide Hyaluronique pour les lèvres et ce pour deux raisons : D’abord parce que le résultat est plus joli, plus naturel et cela hydrate les lèvres, c’est important. En cas de raté, on a une solution, on peut enlever l’Acide Hyaluronique grâce à une antidote qui s’appelle la hyaluronidase.

 

  1. Comment se déroule la première consultation chez CLEAGE pour une injection des lèvres ?

 

On va discuter avec la patiente de la technique, du produit, de la quantité désirée et surtout expliquer qu’en fait dans l’inconscient collectif des jeunes femmes aujourd’hui, on pense qu’avec une seringue, on peut avoir le résultat de 3-4 seringues. Déjà la première chose que j’explique, c’est qu’on va injecter progressivement jusqu’au résultat escompté.

 

En fonction de la lèvre de départ, notamment sur des lèvres très minces, on obtiendra un résultat sympa au niveau de 3 ou 4 seringues. On ne fait jamais tout en une seule séance. A la Clinique CLEAGE à Genève, nous procédons seringue par seringue, en laissant le temps à la patiente de s’adapter à la nouvelle lèvre. Mentionner les contre-indications. Vérifier qu’il n’y a pas de contre- indication à l’Acide Hyaluronique, comme être enceinte, souffrir d’une maladie auto-immune... etc. Une fois qu’on a évité les contre-indications, on va pouvoir établir le plan de traitement et on commence toujours par une seringue. Il existe plusieurs techniques canule ou aiguille et chez CLEAGE, nous avons choisi l’indication de l’aiguille, qui permet un résultat plus stable et plus harmonieux.

 

  1. Comment éviter les lèvres standardisées qu’on voit sur tous nos écrans ?

 

Respecter les rapports anatomiques de la lèvre, les quatre piliers principaux de projection. En effet, on doit respecter l’affinement de la lèvre dans le tiers externe de la lèvre. Beaucoup de gens veulent aujourd’hui des lèvres gonflées, or il faut respecter au maximum l’anatomie normale de la lèvre. Les lèvres standardisées, c’est un peu les « Russian Lips » dont on parlait tout à l’heure, c’est d’étendre la lèvre en hauteur en ouvrant l’ourlet à l’extrême. C’est un style qui est beaucoup demandé, très apprécié, mais qui n’est pas naturel. On peut avoir quelque chose qui se rapproche de ce style tout en gardant un côté naturel : Un ourlet fin, simple et subtil avec un Acide Hyaluronique fin, peu réticulé et un acide hyaluronique un peu plus volumateur, plus réticulé pour le volume à proprement dit.

 

  1. Suivez vous une méthode particulière à la Clinique de Médecine et Chirurgie Esthétique CLEAGE à Genève ?

 

Dans la réalisation de nos gestes, c’est aussi la technique CLEAGE. On utilise l’aiguille et pas la canule, en passant par les lèvres blanches et pas par les lèvres rouges, en essayant d’éviter les vaisseaux, ce qui permet d’avoir un geste peu douloureux, d’observer peu d’hématomes, ce qui est rare pour les lèvres, car c’est une zone extrêmement vascularisée. La plupart des autres techniques créent beaucoup de bleus. Avec cette technique, on obtient un résultat immédiat, très naturel, peu ou pas de bleus et c’est aussi la technique la moins douloureuse.

 

  1. Que pensez vous du Lipofilling pour augmenter le volume des lèvres ?

 

Catastrophique ! Sur des endroits aussi délicats que les lèvres, on obtient pas d’aussi beaux résultats qu’avec l’Acide Hyaluronique. Avec la graisse, on ne sait pas ce qui va tenir ou pas tenir, cela crée aussi des asymétries, on est obligés de sur-corriger, parfois c’est trop gros et lorsque c’est trop léger, tout peut partir ! En outre, si vous avez un problème, vous devez l’enlever chirurgicalement alors que l’Acide Hyaluronique peut facilement être supprimée avec la hyaluronidase.

 

  1. Combien de temps dure l’effet des injections d’Acide Hyaluronique sur les lèvres ?

 

Cela dure 1 an en moyenne. A force de répéter les injections, les lèvres ne reviennent jamais vraiment à l’état initial, contrairement à ce qu’on dit. C’est la raison pour laquelle il faut aussi se méfier de faire trop d’injections et d’éviter de gonfler la lèvre blanche, c’est vraiment le danger de la lèvre : Augmenter cette partie de la lèvre.

 

  1. Peut-on corriger une injection ?

 

Oui grâce à l’hyaluronidase. Heureusement , car il y a beaucoup de " ratés aujourd’hui " ! . A la Clinique CLEAGE, nous recevons fréquemment des patientes à Genève dans ce cas de figure. On commence par une séance où on enlève tout. Notre patiente revient 15 jours ou 1 mois après cette première séance, afin de réinjecter de l’Acide Hyaluronique. On arrive ainsi à corriger des horreurs et redessiner de jolies lèvres !