Transpiration

Dites stop à la transpiration

Details

La transpiration en excès, appelée aussi hyperhidrose est la production en trop grande quantité de sueur par les glandes sudoripares, en cas de forte chaleur ou de situations de stress.

 

Elle est située le plus souvent au niveau des aisselles, la paume des mains, la plante des pieds et au visage.

 

L’hyperhidrose peut amener à une détérioration de la qualité de vie et peut être source de nombreux complexes, comme par exemple les apparitions en public.

 

À partir de :
1 000,00 CHF
Causes / facteurs favorisants

La grande majorité des hyperhidroses localisées aux aisselles, aux mains ou aux pieds sont essentielles, ce qui veut dire qu’aucun facteur causal n’a été est identifié.
Elle commence souvent à la puberté, atteignant son apogée entre 30 à 40 ans et diminue ensuite progressivement.



Un cercle vicieux de la transpiration se forme fréquemment. En effet, la transpiration excessive est génératrice d’angoisse et entraine une augmentation de la transpiration. L’hyperhidrose légère peut être gênante pour les patients.
Arrivé à un stade sévère, la transpiration excessive peut être franchement bloquante voir handicapante.



Plusieurs complications esthétique ou médicale peuvent survenir sur différentes zones :

  • décoloration des vêtement, odeur désagréable (aisselles) ;
  • gêne sociale (mains) ;
  • infection bactérienne et mycosique (pieds).
Traitement

Plusieurs traitements sont disponibles et vont dépendre de la localisation et de l’intensité de la transpiration.

 

  • Le Chlorure d’aluminium présent dans beaucoup d’antiperspirant (déodorant) aux concentrations usuelles (10 à 20%) sont efficaces pour arrêter une hypertranspiration normale à légère, mais sont impuissants pour les hyperhidroses gênantes.

 

  • La toxine botulique (Botox®) est un traitement simple et très efficace des hyperhidroses axillaires (aisselles) sévères non améliorées par le chlorure d’aluminium. Elle permettra une diminution de la contraction et de la sécrétion des glandes sudoripares dans cette zone. Ces injections légèrement quasi indolore peuvent être rendue plus confortables par l’application d’une anesthésie locale par crème à base de lidocaïne. La diminution de la transpiration commence à partir du 3ème jour.
    Ce geste extrêmement simple et indolore permet une absence totale de transpiration pendant 6 mois (durée d’action de la toxine botulique), puis il faut renouveler le traitement. L’absence de transpiration au niveau des aisselles est totalement sans danger pour la thermorégulation du corps.
    Il s’agit du traitement idéal pour avoir l’esprit tranquille avant l’été.
    Les injections de toxine botulique sont efficaces pour les mains ou les pieds, mais des problèmes de douleur lors des injections rendent leur utilisation difficile. Le traitement par toxine botulique dans les mains ou pieds peut engendrer de surcroit une diminution de la force musculaire qui peut être handicapante.

 

  • Un traitement par radiofréquence Genius est une autre solution pour traiter les hyperhidroses axillaires. Après anesthésie locale, la radiofréquence permettra de délivrer de la chaleur au niveau des glandes qui seront détruites en toute sécurité et efficacité. La diminution de la transpiration est constatée moins d’une semaine après la séance. Le traitement comprend en générale 2 à 3 séances espacée de 6 semaines. La durée de résultat est en moyenne de 12 à 18 mois.

 

  • La ionophorèse (utilisation d’un faible courant électrique), non disponible à la Clinique CLEAGE, est une autre technique permettant de traiter les hyperhidroses très invalidantes des mains ou des pieds.

Autres Solutions qui pourraient vous intéresser